Vous êtes ici: Archives / Numéros parus / N° 300

Rome, la seule véritable Église ?

CE N’EST écrit qu’en tout petit, le long du bord gauche de la couverture,
mais c’est important tout de même. Non, ce n’est pas le
prix de vente « officiel » de L’appel, ou la mention de sa périodicité
de parution. Je veux parler d’une autre toute petite mention :
celle qui précise que vous tenez dans vos mains le 300e numéro de
votre mensuel.

Les anniversaires paraissent toujours un peu dérisoires ou manifestent souvent
un trop-plein d’égocentrisme. Mais ici, je suis fier que vous puissiez entamer
ce jour la lecture de la 300e parution de notre magazine.

L’an dernier, L’appel fêtait ses trente ans. Avec une périodicité qui a varié de
9 à 10 numéros par an, il était normal que nous aboutissions, l’année suivante,
à la célébration de notre 300e.

300 numéros où l’impériosité de la couleur, du grand format, des photos, du
sens de l’accroche s’est au fur et à mesure imposée à nous, comme à l’ensemble
de la presse magazine.
300 numéros qui ont aussi manifesté toute l’évolution de la vie des chrétiens
depuis les lendemains chanteurs de Vatican II jusqu’aux surlendemains
actuels, où l’Institution n’enchante plus. Mais où l’attente de spiritualité au
sein de la société, elle, ne fait que croître.

Mais aussi 300 numéros où L’appel n’a cessé d’abord de prôner le dialogue,
puis s’est résolument engagé dans une dynamique d’ouverture et de
recherche de compréhension de tout ce qui, en ce début de nouveau siècle,
touche au spirituel. Tout en conservant par-dessus tout notre credo : celui de
ne pas penser que l’on détient toute la Vérité, et qu’il est bon de l’asséner au
lecteur à longueur de pages. Mais qu’il faut, au contraire, se mettre à l’écoute,
donner la parole, raconter ce que l’on voit, sans jugements à l’emporte-pièce.

Dans un mois paraîtra notre 301e numéro. Jusqu’où irons-nous par la suite ?
Je vous l’ai souvent écrit : pour un magazine aussi atypique comme le nôtre,
la survie n’est jamais assurée. Notre pari quotidien est de parvenir à toucher
tous ceux qui, dans et hors des églises, s’interrogent aujourd’hui sur le sens
des choses, et sont en recherche de sens. C’est à ce prix que nous atteindrons
peut-être un jour notre 500e…

D’ici-là, bonne lecture…

Mot(s)-clé(s) : L’édito
Partager cet article
Vous êtes ici: Archives / Numéros parus / N° 300