Vous êtes ici: Archives / Numéros parus / N°432

Pourquoi réaliser ce dessin était particulièrement important pour Cécile Bertrand

Cliquez pour télécharger le dessin hommage en PDF

« Je pense à tous ces soignant·es qui ont pris soin de moi en pleine covid, le chirurgien, les infirmières, les kinésithérapeutes, les dames qui nettoient… Bref tout ce merveilleux monde qui m’a soignée pendant des mois. J’ai fait leurs portraits, c’était ce que j’ai appelé mon ‘blog opératoire’. Ce dessin est pour moi une manière de relier tous les thèmes abordés par chaque personne et leur choix de « vertu ». Sans ces portraits qui m’ont permis de ne pas souffrir trop, et sans le petit carnet que j’avais amené avec moi à l’hôpital, puis continué avec les infirmier·es, les dames du CPAS qui m’apportaient à manger etc., je ne sais pas comment j’aurais pu supporter la solitude et la douleur…. Ce dessin est une occasion de leur rendre hommage, avec un bic à quatre couleurs, du Tippex et un marqueur. Mon défi était de rechercher leur personnalité, uniquement avec les yeux. Par exemple : un tatouage de ouf, une boucle d’oreille en forme de cœur, des petits cœurs sur le GSM sur la poche d’une infirmière. Ou le brancardier qui, au sortir de la salle d’op’ m’a dit : « Vous avez de beaux yeux ! », alors que moi, je me sentais complètement out. Eh bien il m’a fait du bien. Le dialogue avec l’infirmière et la morphine est vrai, lui aussi, et ça l’a bien fait rire.On a ri ensemble. L’humour, c’est vraiment important. »

Partager cet article
Vous êtes ici: Archives / Numéros parus / N°432