Vous êtes ici: Accueil / N° 399

Edito

Soutenons les prophètes.
« Écrivain et ex-professeur de religion islamique en Fédération Wallonie-Bruxelles. » C’est ainsi que, ce mois-ci, Hicham Abdel Gawad signe sa rubrique en page 25 de notre magazine.

Ce 13 juillet, en effet, une lettre recommandée du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles lui apprenait que les autorités avaient accepté la demande de licenciement pour faute grave déposée à son endroit.

Professeur de religion depuis sept ans, Hicham avait fait l’objet de deux rapports négatifs de la part des inspecteurs des cours de religion islamique. Les reproches concernaient sa vision trop « progressiste » de l’islam, ainsi que certains contenus délicats qu’il n’hésitait pas à aborder dans ses cours, notamment lorsque des élèves posaient des questions à leur propos.

Le sentant sous pression permanente, son médecin lui avait accordé un arrêt maladie fin juin. Pendant cette période, Hicham s’était rendu sans autorisation à Marseille pour animer une formation sur la radicalisation. L’occasion était trop belle pour ne pas la saisir : la faute grave ainsi commise permettait de se débarrasser du gêneur avec une bénédiction officielle...

Jadis salafiste, jeune intellectuel français formé en Belgique, Hicham Abdel Gawad appartient à cette génération qui analyse l’islam, est capable de l’étudier avec distance et d’en mener l’exégèse. Il est devenu collaborateur à L’appel en mars dernier, après que nous avions consacré, en février, un article à son livre Les questions que les jeunes se posent sur l’islam. Ses chroniques dans L’appel sont unanimement appréciées. Elles contribuent à l’ouverture du magazine, offrent une possibilité de dialogue riche avec une autre religion du Livre et apportent à nos lecteurs un regard jusqu’ici inexistant.

Prophète d’un islam nouveau, marqué du sceau de son identité européenne, Hicham Abdel Gawad subit le sort de tous les prophètes : celui de ne pas toujours être bienvenu dans son propre pays.

Hicham a déclaré qu’il maintiendrait jusqu’au bout, et quoi qu’il arrive, son engagement envers les jeunes ainsi que sa lutte pour l’émergence d’un islam digne du XXIe siècle. « Un islam dont le croire dépend du savoir et non l’inverse. »

L’appel est fier de collaborer à ce combat qui se concrétise notamment, ce mois-ci, par la sortie du livre Comment réagir face à une personne radicalisée, qu’il cosigne avec Laura Passoni.

À partir de ce numéro, nous consacrerons chaque mois deux pages à ces expressions du « croire » auxquelles Hicham collabore, aux côtés de la pasteure Laurence Flachon et du rabbin Floriane Chinsky. Cet élargissement de la rubrique n’est pas un hasard. Elle confirme notre volonté d’ouvrir L’appel aux autres fois, et à celles et ceux qui y sont porteurs de sens.

Par ailleurs, la création, en page 23, d’une rubrique spécifique présentant des ouvrages sur la spiritualité et les religions en est un autre indice.

Plus que jamais, L’appel entend contribuer à la quête du sens de nos contemporains. ■

Frédéric ANTOINE

Mot(s)-clé(s) : L’édito
Partager cet article
Vous êtes ici: Accueil / N° 399